La question du genre dans la littérature jeunesse

Dans le cadre de la Quinzaine de la francophonie, la question du genre dans la littérature jeunesse a été débattue vendredi matin à l’auditorium de l’Université Quisqueya. Darline Alexis, professeure de littérature à l’Ecole normale supérieure et à l’Université Quisqueya, a tenu une belle conférence sur le sujet devant un public de lycéens, appartenant aux établissements Anténor Firmin et Pétion.

Cela implique quoi d’être jeune ? Quand  et suivant quels référents l’est-on ? Comment définir le genre ? Quelles sont les représentations du masculin et du féminin dans la littérature jeunesse ? Autant de questionnements que Darline Alexis s’est fait un point d’honneur d’éclaircir pour les élèves de rhéto et de philo des deux lycées.

La professeure de littérature a d’abord pris le soin de situer les appréhensions possibles des concepts jeune et jeunesse à travers le temps. Pour cela, elle s’est naturellement basée sur la vie de l’esclave dont l’espérance de vie allait rarement au-delà de trente ans. Madame Alexis a souligné aussi qu’être jeune correspond au milieu dans lequel une personne évolue. « Je me prends en exemple, avance-t-elle en s’adressant à son public. Si vous demandez à me voir ici, sur le campus, on vous dira : Ah oui, la jeune dame qui porte des verres et une tunique de telle couleur. En revanche, dans mon quartier, il y a des jeunes qui vous répondront : Ti manmi an ? Men wi, li rete nan kay sa a. » Une boutade qui a fait bien rire les participants.

Lire la suite sur Le Nouvelliste

COPYRIGHT BY VDH

© 2015