« Ansanm n ap refize tout kalite vyolans sou fanm ak tifi »

Le 17 décembre 1999, par sa résolution 134/54, l’Assemblée générale des Nations unie proclamait le 25 novembre journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Ce mercredi 25 novembre 2015, Emeline Michel lance une campagne de sensibilisation pour contribuer à la lutte pour la prévention vers l’élimination de toutes formes de violence à l’égard des femmes et aux filles.

La campagne sera ponctuée par la diffusion de messages, vidéo clip et concert.

Sollicitées en 2012 par ONU-FEMMES, en tant qu’artistes leader, pour prendre part à la campagne « Tous UNIS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » initiée en 2008 par le Secrétaire général des Nations Unies, Emeline Michel et Jocelyne Beroard se sont ainsi engagées à faire appel à plusieurs artistes pour réaliser diverses activités. Ainsi la chanson « N ap mache kontre » avait été produite et diffusée par une pléiade d’artistes en 2013 à l’issu d’un atelier de formation. Sur son dernier album Quintessence, Emeline Michel a produit sur le sujet la chanson «Djannie» mise en vidéo.

La violence à l’égard des femmes est un problème grave répandu à travers le monde. Présente dans tous les pays, quel qu’en soit le niveau de développement, complexe et diverse dans ses manifestations, cette violence menace les droits, la santé et le bien-être des femmes —riches comme pauvres. Ses coûts et conséquences physiques, psychiques, morales sont considérables et durables. L’élimination de cette forme de violence exige une réponse globale, systématique et déterminée alors qu’elle n’a pas été suffisamment placée au rang des priorités.

Pour lancer cette campagne, Emeline Michel fera appel à diverses personnalités de la société civile et invite d’abord les médias et le public à visionner le clip « Djannie » sur son site www.emeline-michel.com

Les autres points de la campagne s’achevant le 9 décembre 2015 seront annoncés au fur et à mesure.

Ensemble restons soudés pour refuser toutes formes de violence ou d’intimidation à l’égard des femmes et des filles.

La campagne « Ansanm n ap refize tout kalite vyolans sou fanm ak tifi » est supporté par le programme Européen pour la Culture (PEC) et l’Organisatiion Internationale de la Francophonie (OIF).

 

COPYRIGHT BY VDH

© 2015