Pour mettre fin à l’épidémie de sida, des maires du monde entier signent la Déclaration de Paris

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, des maires se réunissent à Paris alors que l’ONUSIDA publie un nouveau rapport sur l’immense potentiel que représente l’accélération de la riposte au sida dans les villes.

 

Lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2014, des maires venus du monde entier se sont réunis à Paris (France) pour signer une déclaration en vue de mettre fin à l’épidémie de sida dans leurs villes. En signant la Déclaration de Paris de 2014, les maires s’engagent à ce que les villes donnent un « coup d’accélérateur » pour mettre fin au sida en prenant une série d’engagements. Ces engagements comprennent notamment la réalisation des objectifs « 90-90-90 » de l’ONUSIDA afin que 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur séropositivité, 90 % des personnes conscientes de leur séropositivité au VIH soient sous traitement antirétroviral et 90 % des personnes sous traitement aient une charge virale indétectable, ce qui permettra de les maintenir en bonne santé et de réduire le risque de transmission du VIH.

« Mettre fin à l’épidémie de sida est réalisable si les grandes villes du monde agissent immédiatement et avec détermination pour accélérer leurs ripostes au sida d’ici à 2020 » a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Une accélération de la riposte au sida dans les villes encouragera en outre la mise en œuvre de nouveaux programmes de pointe pour la prestation de services, qui mettront les villes sur une voie qui leur permettra de s’attaquer à d’autres enjeux de santé publique, notamment la tuberculose, la santé sexuelle et reproductive, la santé maternelle et infantile, la violence sexiste et les maladies non transmissibles ».

Lors de la manifestation organisée pour la Journée mondiale de lutte contre le sida par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, les maires se sont joints au Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), au Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) et à l’Association internationale des Soignants du VIH/sida (IAPAC) pour signer la Déclaration de Paris. « Les villes du monde entier constituent des acteurs absolument essentiels, pouvant contribuer à accélérer l’endiguement pour éradiquer définitivement la maladie » a déclaré Anne Hidalgo, Maire de Paris. « Notre devoir est avant tout humain. En tant qu’élus, notre choix doit être celui de la solidarité. A Paris, nous sommes déterminés à prendre nos responsabilités et nous montrer à la hauteur des engagements pris. »

Lire la suite

COPYRIGHT BY VDH

© 2015