VDH, une structure hybride au service des jeunes

En octobre 1987, alors que de nombreux candidats faisaient le tour d’Haïti pour solliciter le vote du peuple haïtien, un jeune de 20 ans, fraichement revenu d’une bourse de formation offerte par le Gouvernement américain, accompagné d’autres jeunes de 18 à 22 ans, parcourait tout le pays dans un but différent. Il s’agissait pour ce jeune leader, Arnoux Descardes, de diagnostiquer les problèmes de la jeunesse haïtienne et de tirer des matrices réelles d’Haïti les bases d’un véritable mouvement juvénile. Ainsi, le Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH) allait officiellement prendre naissance le 16 février 1988.

 

Depuis, le VDH est devenu une structure hybride qui mobilise à la fois des jeunes et des professionnels d’horizons divers. Au sein de cette structure, Arnoux Descardes joue le rôle de Directeur exécutif qui mobilise les ressources, recherche les partenariats, veille à la satisfaction des jeunes. Une coordination de projets met en œuvre les activités dont le suivi et l’évaluation sont assurés par une coordination différente. Parallèlement, une coordination administrative et financière assure la gestion et la mise en œuvre financière, avec l’appui depuis 2014 d’un contrôleur interne.

 

Le VDH s’est taillé une place de choix dans le paysage communautaire haïtien ; il s’est imposé comme un partenaire incontournable du Ministère de la Santé, du Ministère de l’Éducation Nationale, des agences de coopération internationale en matière de santé, d’insertion socioéconomique, de participation citoyenne et communautaire des jeunes.

 

Le VDH est donc, après 28 ans de travail sans relâche, une référence par le fait qu’il est :

Ø  l’une des rares organisations à avoir offert des services directement à plus de 600,000 haïtiens et haïtiennes ;

Ø  la seule organisation impliquée dans la prévention du VIH et des grossesses précoces en Haïti qui soit effectivement nationale ;

Ø  le plus grand réseau national de jeunes en raison de ses 40 000 membres répartis dans 22 Maisons de jeunes, 67 Comités d’Animation de Terrain et d’Éducation des Jeunes (CATEJ), 97 Associations de jeunes locales partenaires et 14 Clubs de santé dans les écoles ;

Ø  le pionnier en Haïti de la prévention du VIH/SIDA chez les adolescents et les jeunes ;

Ø  l’initiateur dans le pays (1) en 1990, de l’approche par les pairs qui est devenue une stratégie nationale reprise par tous les Plans Stratégiques nationaux, (2) en 2005, du dépistage anonyme qui avait permis d’augmenter l’utilisation par les jeunes des services de dépistage du VIH  dans un contexte marqué par le manque de confidentialité, (3) en 2013, du dépistage communautaire non médicalisé qui permet désormais d’atteindre non seulement les jeunes, mais également les Hommes ayant des relations sexuelles avec des Hommes (HSH) et les Travailleurs du Sexe (TS) en vue de permettre la découverte précoce des cas de séropositivité et l’entrée précoce dans le continuum de soins des séropositifs , (4) en 1999, de la mise en place du modèle haïtien de Maisons de Jeunes, (5) en 1999, de l’École des adultes qui implique la famille dans la prévention du VIH chez les jeunes et qui prépare les enseignants aux débats avec les élèves sur la sexualité, (6) en 1992, du premier guide haïtien d’éducation des jeunes en matière de VIH/SIDA qui avait permis d’aborder des thématiques variées, suivant une approche différenciée en ce qui a trait au genre.

 

PEC: inauguration de Galerie Armani-y à Saint-Marc

Le directeur exécutif du Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH), Arnoux Descardes  a procédé, le 27 avril 2016, à l’inauguration de la Galerie Armani-y. Il s’agit de la première galerie d’art ouverte dans cette ville du bas-Artibonite. Elle a été financée dans le cadre du Programme européen pour la culture (PEC). Un projet, financé par l’Union européenne, qui est mis en œuvre par le VDH de concert avec la Fondation AfricAmerica et COOPI.

Avis / Nouveau local

L’Administration du Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH) a le plaisir d’annoncer que son bureau central sera transféré au numéro 35, Rue O (non loin de la section secondaire du Collège St François d’Assise) à partir de 4 janvier 2015.

Aussi profite-t-elle pour souhaiter une bonne et heureuse année 2016 à tout un chacun.

« Le respect de la dignité des enfants constitue une urgence de premier ordre »

Le Centre d’accueil de Carrefour (CAC) a célébré, le 20 novembre 2015, le 26e anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant. Autour du thème « Si tu veux jouir pleinement de tes droits, respecte ceux des autres », un ensemble d’activités a été organisé à l’auditorium du centre. Exposés, interprétations musicales, danses, chants, des prestations qui visaient à attirer l’attention des enfants du centre ainsi que du personnel sur le sens de cette journée.

Read More

Edner Boucicaut élu président du CCM

Le journaliste Edner Boucicaut a été élu à l’unanimité, le lundi 28 septembre, à la présidence du Comité de coordination multisectoriel des projets du Fonds mondial en Haïti (CCM), une structure créée en 2003. Les membres autorisés à voter au local du CCM étaient les représentants du gouvernement, ceux des organisations de la société civile, partenaires multilatéraux et bilatéraux de cette structure.

Aussitôt élu, Boucicaut – qui a été premier vice-président du CCM de 2011 à 2015 –, a déclaré : « C’est le fruit de notre engagement sans faille et de notre détermination sans bornes au cours de ces 10 dernières années au sein du CCM Haïti qui nous a valu le soutien et l’appui indéfectible de différents secteurs qui composent l’instance de coordination multisectorielle des projets du Fonds mondial en Haïti. » Le leitmotiv du nouvel élu reste et demeure les trois grands problèmes de santé publique en Haïti : le SIDA, la tuberculose et la malaria.

« Notre motivation est de continuer sur les traces de la première dame, Madame Sophia Martelly, qui a su guider le CCM pendant ces 3 dernières années, pour assurer une gestion transparente, saine et harmonieuse dans l'utilisation des fonds alloués par le Fonds mondial au bénéfice des populations vulnérables », a souligné le journaliste. Il a profité de cet instant pour saluer les membres de l’assemblée qui ont attribué à la première dame le titre de présidente d’honneur du CCM. Pour Edner Bouicaut, « cet insigne honneur met en valeur le dynamisme et les efforts constants que Mme Martelly a déployés au cours de son passage au bureau du CCM Haïti ».

Lire la suite

Haiti-République Dominicaine-rapatriement : des jeunes haïtiens témoignent

« Je suis malheureuse de voir autant de rapatriés qui ont à peu près le même âge que moi et qui sont issus de conditions socio-économiques similaires à la mienne », a indiqué Rachelle, une jeune Ouanaminthaise de 20 ans.


Volontaire à la Maison de Jeunes établie par le Volontariat pour le Développement d’Haïti (VDH) au sein de de cette ville,  Rachelle participe au comité d’accueil et de support aux rapatriés haïtiens de la République Dominicaine.

L'équipe constituée d’une vingtaine de jeunes aide les arrivants à remplir la fiche administrative qui leur est proposée à leur arrivée du côté haïtien. Entre 5 et 50 rapatriés y sont accompagnés tous les jours par ce groupe.

« J’envisageais également de quitter le pays pour un mieux-être économique et arriver ainsi à poursuivre des études. Mon père motocycliste et ma mère simple commerçante n’arrivent pas à joindre les deux bouts pour nourrir quotidiennement les enfants du foyer », continue-t-elle d’expliquer.

Face à la réalité des expulsés, Rachelle a résolu de maintenir sa solidarité au sein du comité d’accueil et de support du Volontariat pour le Développement d’Haïti emmené par Pierre Richard Loiseau depuis plus deux mois en attendant qu’elle se consacre à un métier. « Je pense que sans un métier une personne ne pourra jamais vivre véritablement dans la dignité ».

Lire la suite

COPYRIGHT BY VDH

© 2015